Mutuelle santé dédiée aux TNS : ce qu’il faut savoir

Les Travailleurs Non-Salariés (TNS) sont tenus d’opter pour une mutuelle santé complémentaire adaptée à leurs besoins pour bénéficier de remboursements de frais de santé non prise en charge par l’assurance maladie. Ce qui n’est pas le cas des salariés qui peuvent profiter de la mutuelle de leur entreprise. Cet article vous renseigne sur cette mutuelle santé dédiée aux travailleurs non-salariés.

Mutuelle TNS : de quoi s’agit-il ?

Les Travailleurs Non-Salariés représentent un ensemble de catégories socioprofessionnelles qui rassemble les professions libérales, les commerçants, les artisans, les autos et micro entrepreneurs, les gérants majoritaires, etc. Leur condition en mutuelle santé diffère donc de celle des salariés, cliquez ici pour en savoir plus. En effet, les TNS bénéficient comme toute personne, en fonction du régime obligatoire, d’une protection sociale. Cependant, pour être rassurés sur le plan de l’assurance santé, il est important pour les TNS de se renseigner sur leurs garanties afin d’améliorer ou non leur couverture. Ainsi, la mutuelle dédiée aux TNS va servir à solder tout ou une partie de la somme des dépenses de santé non prises en charge par la sécurité sociale. En fonction des termes du contrat, cette mutuelle peut couvrir les frais médicaux courants, les frais d’hospitalisation, etc. Des versements d’indemnités journalières peuvent être aussi pris en charge en cas d’arrêt de travail.

Comment bien choisir sa mutuelle TNS ?

Certains critères sont importants pour bien choisir sa mutuelle TNS. Il est conseillé de prendre en compte les situations professionnelle et personnelle. Si vous travaillez seul par exemple, vous devez vous accentuer sur les conséquences qui peuvent découler de l’arrêt temporaire ou permanent de votre activité. Le délai de carence imposé, c’est-à-dire le temps qui sépare la déclaration de la maladie du premier versement des indemnités journalières, doit également attirer votre attention. Les taux de remboursement proposés pour les dépenses de consultations, de médicaments, d’hospitalisation, etc. doivent être aussi vérifiés. Et c’est sans oublier la possibilité de profiter du tiers payant.