L’usage récréatif du cannabis

Le cannabis est extrêmement répandu en tant que substance récréative. Dans le monde entier, les gens adorent fumer un joint, une pipe ou un bong avec du haschisch ou du cannabis. Dans cet article, nous parlerons du cannabis comme une drogue récréative.

L’usage responsable et adulte

Fumer du cannabis peut vous aider à mieux appréhender une cuisine et à vivre plus intensément une musique, un film ou d'autres formes d'art. Une discussion avec un ami peut devenir incroyablement profonde, une farce peut se terminer par un fou rire et l'intimité peut être vécue d'une manière qui n'était pas possible auparavant. La plupart de ces personnes reprennent le travail, le gymnase ou la classe le lendemain sans le moindre incident. Pour d’autres informations sur le sujet visitez le site web.
Une étude montre que la consommation responsable de cannabis par des adultes n'a pas d'impact négatif sur la santé, la société ou l'économie, mais montre que le cannabis est utilisé tous les jours (parmi les répondants). L'usage récréatif du cannabis, cependant, est fortement stigmatisé et dans la plupart des pays du monde, sa consommation n'est même pas possible en raison de son illégalité.

La drogue préférée d’une culture mondiale

Diverses traces de consommation récréative de cannabis ont été trouvées tout au long de l'histoire de l'humanité. Par exemple, dès le XVIIe siècle, les gens fumaient du cannabis pour le plaisir. Depuis les années 1960, les références au cannabis dans l'art, la littérature et la musique ont suscité un intérêt plus général pour le potentiel sensoriel du haschisch et du cannabis. Cela a conduit à un nouvel usage populaire, jusqu'alors inconnu : fumer pour le plaisir et la détente. Le cannabis et le haschisch sont devenus une drogue majeure dans une culture mondiale en pleine expansion, avec leurs propres personnages, mythes, usages sociaux et rituels, langage et expressions, jeux et événements.
Aujourd'hui, la consommation de cannabis s'est répandue dans tous les milieux et semble être de plus en plus acceptée, du moins en Occident.